Les devoirs scolaires :                               comment aider au mieux nos enfants?

Récemment, une amie super-maman (elle se reconnaîtra 😉 ) m’a demandé si j’avais des conseils, des petits trucs pour faciliter les devoirs à la maison pour son fils en CP. Sur le moment je me suis dit : « …. alors là… très bonne question… pour moi aussi par moment c’est très compliqué avec les devoirs de ma fille en CE1! ». Alors j’ai commencé à réfléchir sur ces moments où ça se passait mal et ces moments où ça se passait bien. Quand est-ce que c’était plus facile ? Et quand-est-ce que c’était plus compliqué ? Et du coup ça m’a donné l’idée d’en faire un article où je vous livre mes propres expériences et réflexions sur le sujet. Et je vous invite à en faire autant dans vos commentaires 😊

Pour commencer il faut bien l’avouer ce mot DEVOIR, ne donne pas vraiment envie… Il sonne comme une contrainte, comme une obligation… Donc, ça part mal dès le départ… Avec cette question d’anthologie que l’on aime poser tous les soirs avec une légère appréhension : « qu’est-ce qu’il y a comme devoirs à faire ce soir ? ».

Dans DEVOIR nous pouvons aussi entendre DEUX-VOIR, c’est-à-dire voir deux fois, et c’est en effet ce qu’il se passe, l’enfant voit une seconde fois ce qu’il a vu en classe pour mieux l’intégrer à son rythme chez lui.

 

Néanmoins il serait peut-être judicieux pour tout le monde de changer ce mot pour un mot plus relié au plaisir d’apprendre, de consolider ses acquis… Si vous avez des idées je suis preneuse ! 

Ces moments plus difficiles....

Je vais évoquer maintenant ces fois où les fameux devoirs ont été laborieux à effectuer !

 

Je vais être honnête, toutes les fois où c’est plus difficile c’est lorsque JE suis fatiguée. Dans ces moments-là, je n’ai pas la même énergie, la même patience, le même humour et la même légèreté que d’habitude. Et en miroir ma fille me le renvoie bien !

 

Il y a aussi ces fois où c’est ma fille qui est fatiguée, et cela se comprend ! Leurs journées sont bien chargées, bien remplies et ils n’ont qu’une seule envie en rentrant à la maison c’est de jouer…

 

Il y a également ces soirs où je suis rentrée plus tard du travail, et que j’ai cru que la meilleure des idées était de faire les devoirs en premier pour ensuite avoir le temps de faire le reste et de jouer... Grave erreur... ! Puisque j’étais dans une dynamique d’expédition d’une certaine « corvée », eh bien, tel un boomerang, la corvée me revenait de plein fouet !

 

J’ai également en tête ces premières fois où je pensais que ma fille serait mieux pour se concentrer et pour écrire sur son bureau…. J’ai vite compris que c’était une très mauvaise idée ! Après avoir passé sa journée derrière un bureau elle n’avait aucune envie d’y passer aussi une partie de sa soirée…

 

Il y a aussi ces fois où j’insiste trop longtemps sur une leçon où elle bloque en pensant l’aider… Dans ces moments-là, je ne respecte pas son rythme d’apprentissage et je ne suis pas dans le lâcher-prise.

 

 

Et pour finir je dirais qu’il y a eu ces fois au début (il m’arrive encore d’avoir des rechutes 😉 ) où inconsciemment j’essayais d’incarner une maîtresse d’école pendant les devoirs… Ce n’était plus moi, donc plus mon naturel, ni ma spontanéité, juste un rôle… En retour, ma fille en miroir jouait aussi un autre rôle… 

Quand est-ce-que cela se passe bien?

Quand je suis en forme et que j’ouvre ses cahiers pour découvrir avec joie ce qu’elle a appris de nouveau durant cette journée…. Quand je fais ça, mais que je le fais avec tout mon amour, toute ma joie, eh bien tout change ! Mon visage est ouvert, je souris, je vois ce qu’elle a bien compris et ce qu’elle doit revoir. C’est un vrai moment de partage. Et de là, si je vois que ça bloque, je m’amuse vraiment à chercher sur internet le soir quand elle dort, des solutions pour lui faire comprendre de façon plus ludique le week-end. Ceux qui me connaissent bien (surtout ma sœur 😉) m’ont déjà vue à l’œuvre en train de fabriquer du matériel Montessori toute une soirée ! Et vraiment ça m’amuse ! 

 

Tout se passe aussi beaucoup mieux quand je prends le temps de jouer avec ma fille avant de faire les devoirs et non pas après… Soit on fait un tour dehors, soit on joue 20-30 min à un jeu qu’elle choisit (souvent les poupées), et là tout est tellement plus facile ! Et quand je joue, je mets mon portable en mode avion ou en silencieux pour être pleinement avec elle. Parfois les soirs où on a moins le temps, on prépare le repas du soir ensemble. Le plus important c’est que l’on partage un moment toutes les deux où l’on est présente l’une à l’autre. Je vois vraiment la différence quand je ne le fais pas. 

 

Tout est également plus simple quand je demande à ma fille : dans quelle pièce préfères-tu faire les devoirs et comment ? Lorsqu’il fait beau (on a la chance d’habiter dans le sud), elle demande souvent d’aller sur le balcon et de se mettre sur le transat. C’est là où c’est le plus efficace ! Quand il fait plus froid c’est souvent au salon sur le canapé ou… par terre ! J’ai assisté à une conférence en septembre où justement il était évoqué que les enfants apprennent beaucoup mieux en mouvement (c’est pour ça qu’en classe ils se balancent sur leur chaise), dehors, ou dans des postures relax. Pour ma part je confirme ! 

 

Quand je sens qu’elle est fatiguée, soit je n’insiste pas pour les devoirs, soit je les fractionne. On fait une partie avant le bain, une partie après, une autre avant de manger… 

 

Quand je lâche-prise sur cette pensée totalement inutile : « il faut qu’elle comprenne ce soir pour ne pas être perdue demain» et que je la remplace par « ce n’est pas grave elle apprend à son rythme ».

 

Et pour terminer, et ça c’est vraiment récent (depuis l’entrée en CE1), il lui arrive de me demander de faire des exercices de sophrologie avec elle avant les devoirs. On fait alors simplement l’exercice de la bougie ou des bulles. Ça lui permet de mieux se concentrer ensuite. Il est possible aussi de faire des exercices pour se défouler et calmer un trop plein d'énergie vous les trouverez ICI.

 

 

Voilà tout ce que je peux vous dire concernant ma propre expérience sur ce sujet. Je suis une maman comme vous, même si je suis sophrologue je suis humaine, j’ai des moments où c’est plus facile et d’autres plus difficile 😊. Mais ce que je retiens vraiment c’est que j’apprends énormément sur moi-même dans les moments plus difficiles. Donc tout est positif ! 

Je vous invite tous à partager vos expériences sur ce sujet, quelles qu’elles soient !! A nous tous, nous pouvons fourmiller d’idées, d’entraide et d’humour ! 

 

Pour aller plus loin.....

Vous trouverez tous les exercices de sophrologie pour les enfants ainsi que les audios et les vidéos en cliquant ICI.

 

Pour gérer son propre stress en tant que parents, voici les exercices pour les adultes ICI

 

Pour les adolescents je vous suggère les exercices qui se trouvent ICI

Ensemble, partageons nos idées et nos astuces en laissant des commentaires !

Commentaires: 2
  • #2

    Sonia Aritzu (dimanche, 18 novembre 2018 20:56)

    Merci beaucoup Madeline pour votre commentaire et votre partage d'expérience :) Si il accepte le yoga il aimera probablement la sophrologie aussi car ce sont deux approches vraiment complémentaires. Très belle semaine à venir à vous et au plaisir de vous lire à nouveau.

  • #1

    Madeline TARDIEUX (dimanche, 18 novembre 2018 08:22)

    Merci beaucoup pour ce partage. Mon fils est en CE2 et la plupart du temps, il vit très mal le moment des devoirs. Et comme vous, c'est quand je ne suis moi même pas disponible ou expéditive que cela se passe le moins bien. Je vais tenter les exercices de sophro avec lui, sachant qu'il accepte déjà le yoga. Excellente journée.

 

 

 

CABINET DE SOPHROLOGIE DE MONTPELLIER GAMBETTA

26 COURS GAMBETTA

34000 MONTPELLIER

 

SONIA ARITZU, SOPHROLOGUE DIPLÔMÉE DE L'EFS

TEL : 06 73 31 32 64

MAIL : sophrologie34@gmail.com


Suivez la publication des exercices gratuits sur