EXERCICE DE SOPHROLOGIE pour les enfants :

LE COUP DE POING KARATÉ

 

 

 

Voici un exercice de sophrologie pour les enfants à partir de 5/6 ans, mais qui est également très efficace pour les adolescents et même les adultes ! Et rassurez-vous pas besoin de mettre de kimonos pour le pratiquer ni d’être ceinture noire de karaté !

 

L’objectif de cet exercice est d’apprendre à l’enfant de se libérer ou de mettre à distance ce qui le submerge, le dérange et l’empêche d’être serein. Il peut s’agir d’angoisses, de peurs diverses, d’une grosse colère, d’un trop plein d’énergie, d’une contrariété, de culpabilité, de complexes etc. C’est là où l’on comprend que cet exercice est aussi adapté pour nous les adultes !!

 

PRATIQUE DE L’EXERCICE

 

Tu peux te mettre debout et fermer tes yeux pour mieux te concentrer ou les garder ouvert si tu préfères…

 

Tu vas penser à quelque chose qui te dérange et que tu veux faire partir de ton corps ou de ta tête… Par exemple ce qui t’a mis en colère, t’a rendu triste ou énervé… ce qui te fait peur.. ou autre chose dont tu ne veux plus en toi.

 

Tu y  penses très fort et tu vas mettre cela dans un de tes poings comme si tu emprisonnais ce que tu ne veux plus dans ta main…

 

Puis tu vas monter ton bras devant toi toujours le poing fermé, tu inspires en mettant ton coude vers l’arrière et ton poing près de ton épaule… tu retiens ton souffle… et tu expires par la bouche en lançant ton poing en avant et en disant dans ta tête « je jette tout ça »… Tu peux même crier en même temps si tu en as envie… Tu relâches le bras et la main et tu écoutes ce qui se passe en toi … et dès que tu en as envie tu peux recommencer encore une fois avec ce poing… A nouveau tu écoutes ce qui se passe en toi….

 

Et tu vas faire la même chose avec l’autre bras… deux fois….

 

Puis tu vas faire le faire avec les deux poings en même temps.. Tu enfermes dans tes deux mains ce qui te dérange… Tu lèves tes deux bras devant toi…. Tu inspires en déplaçant tes deux coudes vers l’arrière… tu retiens ta respiration.. et tu souffles par la bouche en lançant tes deux poings en avant….

Tu écoutes ce qui se passe en toi…

 

Et tu sors de l’exercice en bougeant tes mains, tes pieds, en étirant ton corps et en ouvrant tes yeux si ils étaient fermés.

 

 

Autre variante pour les plus grand :

 

L’enfant va imaginer que ce qui a l’a dérangé se trouve devant lui et à chaque coup de poing il le chasse au loin.. à chaque coup de poing de plus en plus loin (le refaire alors 3 à 4 fois de suite sur chaque bras et sur les deux bras en simultané).

 

Consignes pour les parents :

 

Bien montrer le geste avant à l’enfant et le refaire avec lui plusieurs fois pour qu’il soit à l’aise avant de commencer l’exercice.

 

Adapter les temps de pause entre deux « coups de poing karaté » où l’enfant est invité à écouter ce qu’il se passe en lui en fonction de son âge (quelques secondes ou même pas du tout pour les plus jeunes).

 

Le faire en même temps que l’enfant en disant à haute voix ce qu’il faut faire « nous allons penser à ce qui nous dérange… nous levons le bras devant nous… » etc. Cela favorise la vivance et l’intégration de l’exercice par l’enfant et c’est aussi très bénéfique pour le parent qui peut lui aussi se libérer d’une chose qui l’empêche d’être serein ! De plus c’est un temps de partage entre parent et enfant, cela peut même se faire en famille tous ensemble. Les enfants peuvent voir que les adultes ont besoin d’évacuer un trop plein eux aussi !

 

Par la suite les enfants qui auront bien compris et intégré l’exercice pourront le refaire seul en toute autonomie (ce qui ne vous dispense pas d’instaurer cela en rituel à faire avec lui ou toute la famille régulièrement).

 

Les bénéfices de cet exercice :

 

On mobilise ici le corps et la respiration en donnant une intentionnalité à la fois au geste mais aussi à la respiration. Quand je serre mon poing j’emprisonne ce dont je ne veux plus et je le jette quand j’expire en lançant mon poing en avant.

 

L’enfant apprend alors à mieux canaliser son énergie, à se calmer, à apaiser les manifestations corporelles suite à une forte émotion par exemple et donc à mieux gérer ses émotions. C’est aussi un outil efficace pour dénouer les tensions et aider l’enfant à améliorer sa concentration.

 

Après l’exercice on peut demander à l’enfant ce qu’il a ressentit selon l’âge soit par des dessins, soit par des mots.

 

Au quotidien :

 

L’instaurer comme activité ludique à faire régulièrement entre parent(s) et enfant(s), comme un temps de partage entre vous au même titre que de faire du sport, jouer à un jeu etc.

Prendre également plaisir à pratiquer cette technique en famille pour mieux canaliser l’énergie collective.

 

Le proposer à l’enfant quand on sent qu’il en a besoin.

 

Et en tant qu’adulte le faire aussi régulièrement en rentrant du travail, après une journée difficile, lorsque l’on sent que nous sommes irritables ou que l’on perd patience…

 

 

 

Rédigé et publié par Sonia Aritzu©, sophrologue du cabinet de sophrologie de Gambetta.

 

Retrouvez-nous sur facebook

 

Vous avez aimé cet exercice? Partagez-le ! 

 

L'exercice en vidéo

Vous retrouverez dans cette vidéo un ensemble d'exercice pour calmer un enfant agité, évacuer un trop plein d'énergie ou des tensions

 

 

 

CABINET DE SOPHROLOGIE DE MONTPELLIER GAMBETTA

26 COURS GAMBETTA

34000 MONTPELLIER

 

SONIA ARITZU, SOPHROLOGUE DIPLÔMÉE DE L'EFS

TEL : 06 73 31 32 64

MAIL : sophrologie34@gmail.com


Suivez la publication des exercices gratuits sur